Projet in-situ

La chasse illégale, le commerce d’espèces protégées provoquent une perte progressive de la biodiversité.

Notre grand projet à long terme est de créer un centre de réhabilitation ou de soutenir un projet déjà mis en place en Afrique afin de sauver des animaux détenus dans des conditions épouvantables.

 

Détention illégale d'orang-outan à Aceh source :vivresanshuiledepalme.blogspot.fr
Détention illégale d’orang-outan à Aceh source :vivresanshuiledepalme.blogspot.fr

Le danger principal pour les grands singes – comme pour toutes les autres espèces – est l’homme, qui détruit les forêts où ils vivent. Ils sont capturés pour devenir des animaux de compagnie.

Ni les grands singes, ni les primates (ou toutes autres espèces) ne sont des animaux de compagnie :  ce sont des animaux sauvages qui ne sont pas faits pour vivre auprès de l’homme dans des conditions inacceptables qui ne respectent en rien leur mode de vie.

En général, ils sont capturés bébés. Une famille complète peut être tuée par les braconniers pour récupérer un bébé. Ces bébés sont alors vendus sur des marchés, loin de leurs congénères, traumatisés et mal nourris. Ces animaux meurent souvent jeunes car ils ne sont pas faits pour être dans de petites cages, et loin de leurs forêts. La loi interdit de détenir des animaux sauvages surtout quand il s’agit d’espèces devenues rares.

 

Malgré les lois en matière de gestion de la faune et leurs textes d’application qui sont en vigueur, les efforts d’appropriation, leur harmonisation, leur mise en œuvre par les autorités administratives, communautés locales et autochtones restent encore problématiques.

 

source : galf / wara
source : galf / wara

Le manque de structure d’accueil est certainement un des facteurs qui ne permet pas aux autorités locales de faire appliquer les lois en vigueur par manque de moyen.

Créer un centre de réhabilitation pour quoi faire?

Aujourd’hui, les structures d’accueil font cruellement défaut pour sauver tous les animaux qui pourraient l’être : il est donc primordial de créer de nouvelles structures.

Créer un centre de réhabilitation n’est pas une chose facile. Il nous faut avoir l’appui du gouvernement, trouver les financements nécessaires à sa création.

Objectifs d’un centre de réhabilitation :

  • Sauver des gorilles et/ou des chimpanzés traumatisés : accueil des animaux confisqués ou saisis par les autorités (les soigner, les réhabiliter pour un retour à la vie sauvage…).

  • Permettre au Gouvernement de contribuer à la préservation des ressources fauniques de leur pays.

  • Impliquer fortement les communautés locales dans ce projet.

  • Créer des emplois pour les communautés locales : personnels sur le centre, rangers, animateurs, producteurs locaux, …

  • Travailler avec les autorités locales pour faire appliquer les lois en vigueur.

  • Démotiver les chasseurs, commerçants et trafiquants d’espèces de la fauniques et réduire l’intensité du braconnage.

  • Aboutir à la condamnation des braconniers et à la fixation d’amendes (le paiement de ces amendes pourrait générer des recettes additionnelles au Trésor Public)

  • Créer un centre de recherche scientifique

  • Développer l’écotourisme.

Il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour ce grand projet : votre soutien est essentiel pour le réaliser.

Sauver ces orphelins traumatisés par la bêtise humaine et rendre à la nature ce que l’homme lui a pris : c’est le but ultime de notre association, à travers ce projet.