Le Mwami Kabaki investi au pouvoir avec ses gardiens de coutume de part et d’autres.